Agriculture

Arrachage et replantation de haies : le compte n’y est pas

Spread the love

Nous avons parfois des discussions intéressantes ici sur le sujet passionnant de la vie des sols agricoles. Voici un article sur le sujet + en commentaire LinkedIn un passage de l’excellent « Le Sol » de Frédéric Denhez sur la révolution du bocage au XVIIIe siècle.

L’année 2021 sera celle de la haie pour l’Office Français de la Biodiversité. Le gouvernement met 50M€ sur la table puisés dans le plan de relance. Des professionnels de la haie déplorent une approche comptable, au détriment d’un savoir-faire ancestral qui disparaît.

Depuis 1950, 70% des haies ont disparu des bocages français. Depuis 4 décennies, des agronomes tentent de réparer les erreurs d’un passé où la faune sauvage et le réchauffement climatique importaient peu. Le programme Plantons des haies prévoit 7000 km de nouvelles haies et alignements d’arbres intraparcellaires sur 2021-2022.

Youpi pour les hérissons et le climat ?
Pas tout à fait. Le compte n’y est pas : « on détruit encore 11200 km de haies / an », déplore Philippe Pointereau, agronome, qui ajoute : « il ne suffit pas d’additionner des mètres linéaires de nouveaux plants. Il faut minimum une 30aine d’années pour qu’une haie rende des vrais services éco-systémiques. Conserver l’existant doit être la priorité et une meilleure gestion des nouvelles, la suivante. »

Depuis 1950, 70 % des haies ont disparu des bocages français (ouest-france.fr)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page