Agriculture

Le Professeur Marc-André Sélosse : une ligne cohérente autour d’une une « agriculture du compromis »

Spread the love

On aura beau dire, mais pour faire l’Histoire, il y a besoin de personnalités emblématiques qui vulgarisent les problématiques (de préférence sans perdre en rigueur), poussent les gens à se sentir concernés, et mettent le sujet sur la table partout.

Il y a du monde sur l’énergie et le climat… moins sur la biodiversité et les sols.

Le Professeur Marc-André Sélosse incarne une ligne cohérente autour d’une « agriculture du compromis ». Pas d’absolus idéologiques sur les utilisations d’intrants, pas de sur-simplification sur l’état des sols, pas de promesse de solution magique… mais une invitation à approfondir les connaissances scientifiques sur le sujet et les pistes d’amélioration.

« Les plantes abritent des bactéries ou des champignons qui participent à leur vie. Or, notre pensée moderne a nié de telles relations. Ces découvertes s’avèrent pourtant un levier pour repenser l’agriculture, par exemple en aidant les engrais à être plus efficaces à moindre concentration. Nous pourrions en employer moins et obtenir le même résultat grâce aux champignons des mycorhizes, à condition d’être certains que ces champignons aident les plantes à trouver leurs nutriments dans le sol. »

Le microbiologiste Marc-André Selosse : « 9 plantes sur 10 ne peuvent pas pousser dans des sols ordinaires sans l’aide des champignons » – GoodPlanet mag’

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page