Energie et ressources

Serait-ce finalement le cuivre qui mettrait fin à la récréation consumériste ?

Spread the love

Je ne sais pas si c’est le pétrole, l’électricité, l’eau, les terres arables, le phosphate, le cobalt, le nickel, ou encore le sable qui mettra particulièrement fin à la récréation consumériste. Comme l’humanité veut doubler sa consommation de ressources dans une durée aussi courte que 30 ans, peut-être un peu tout en même temps (le « pic de tout »). En plus il faut de plus en plus d’énergie pour avoir de l’eau et des métaux, de plus en plus de métaux pour avoir de l’énergie etc.

Quid du cuivre ?

Depuis leur sommet de 4,7 milliards $ en 2012, les budgets mondiaux d’exploration ont décliné pour atteindre 2,3 milliards $ en 2019. 224 découvertes majeures de cuivre ont été réalisées depuis 1990, mais seulement 16 sur la décennie 2010-2019, et une seule depuis 2015.

Conséquence de cette très mauvaise décennie, les sociétés minières sont poussées à explorer des gisements de plus en plus difficiles et couteux à exploiter. A court terme, il n’y a pas péril en la demeure (contrairement au cobalt par exemple, qui pourrait dès les prochaines années freiner le déploiement du véhicule électrique, alors qu’on a à peine commencé). Mais d’ici environ une décennie, si les découvertes ne repartent pas assez significativement à la hausse, il existe un risque de resserrement de l’offre.

Copper market faces supply crunch fueled by decreasing discoveries, experts say | S&P Global Market Intelligence (spglobal.com)

En complément, quelques nouvelles de notre ami le cobalt

https://www.livemint.com/industry/manufacturing/electricvehicle-surge-sends-cobalt-prices-soaring-11611403900741.html

https://investingnews.com/innspired/global-electric-vehicle-cobalt-supply/

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page