Climat

Du nouveau sur le front des technologies de capture de carbone

Spread the love

Du nouveau sur le front des technologies permettant de contourner un peu le problème ? (du moins le problème du CO2, pas celui du méthane ni du protoxyde d’azote, ni les problèmes autres que le climat).

Moins effrayant que la géo-ingénierie (recherche dans laquelle les US et la Chine investissent de plus en plus, comme nous en parlons parfois ici, pour le meilleur et pour le pire) la DACC consiste à capturer directement le CO2 déjà émis dans l’atmosphère.

Comme abordé ici il y a peu, la production et la régénération des sorbants du CO2 utilisés dans les dispositifs existants est très consommatrice d’énergie, pouvant nécessiter en ordre de grandeur la totalité de l’approvisionnement énergétique mondial actuel pour faire tourner cette technologie à l’échelle nécessaire (!!).

Une équipe d’Oak Ridge National Laboratory met au point une technique à base de peptide. Ces chaines courtes d’acides aminés contiennent également des groupes d’amines qui réagissent avec le CO2, et le convertissent en ions bicarbonate. Le reste de la réaction chimique est décrite dans cet article.

Cette méthode nécessiterait 1,5 à 3 fois moins d’énergie par tonne de CO2 capturée que les technologies existantes. L’équipe de chercheurs s’apprête à obtenir une licence pour commercialisation. À suivre.

cen.acs.org

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page