Agriculture

Un tiers des surfaces agricoles de la planète à « haut risque » de pollution aux pesticides

Spread the love

Un tiers des surfaces agricoles de la planète sont à « haut risque » de pollution aux pesticides, menaçant les ressources en eau et la biodiversité, d’après une étude publiée dans Nature Geosciences.

L’usage des pesticides a fortement augmenté avec l’expansion de la production agricole, poussant à des appels croissants pour en réduire les excès.

Une équipe de chercheurs australiens a modélisé les risques de pollution à travers 168 pays à partir de données sur l’usage de 92 pesticides et conclut à un « risque mondial étendu de pollution ».

L’étude met en lumière des écosystèmes devenus particulièrement fragiles en Afrique du Sud, Chine, Inde, Australie et Argentine, conjuguant risque de pollution, de stress hydrique et d’érosion de la biodiversité.

Les chercheurs estiment que les niveaux élevés de contamination dans des pays comme la Russie, l’Ukraine et l’Espagne placent 62% des terres agricoles d’Europe (2,3 millions de km carrés) à haut risque de pollution.

Certains facteurs environnementaux sont potentiellement aggravants : une faible teneur en carbone des sols ralentit la décomposition des pesticides en substances non-toxiques, tandis que les fortes pluies peuvent accentuer le ruissellement des pesticides.

Plus de détails dans l’article.

A third of global farmland at ‘high’ pesticide pollution risk (phys.org)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page