Agriculture

Comment nourrir 10 milliards de personnes en 2050 ?

Spread the love

Outre la course après la 5G, le véhicule autonome, la blockchain et autres gadgets énergivores, nous devons également un minimum de sécurité alimentaire aux générations futures (ah oui zut, c’est vrai).

Cette page du World Resources Institute fait un tour de la question pour nourrir la planète de manière soutenable d’ici 2050. Il y a un écart énorme entre la production actuelle et le besoin futur, à trois niveaux :
* 56% de calories en plus à produire en 2050 par rapport à 2010
* 593 millions d’hectares (soit deux fois l’Inde) d’expansion agricole sur les forêts entre 2010 et 2050 si l’on poursuit sur la trajectoire actuelle
* 11 gigatonnes d’émissions agricoles de GES à réduire pour contribuer à maintenir le réchauffement sous 2 degrés (sans quoi la sécurité alimentaire serait encore plus fortement compromise)

Dans les très grandes lignes (je ne dis pas souscrire à toutes les mesures proposées, et publie ceci à des fins de veille et de diffusion de données)

MAITRISER LA DEMANDE
1) Réduire les gaspillages : un quart de l’alimentation humaine produite est jetée
2) Faire évoluer les régimes alimentaires : réduire notamment la consommation de de viande de bœuf et d’agneau (ex. d’un facteur 2 en Amérique du Nord)
3) Eviter la compétition entre agrocarburants et alimentation

4) Atteindre partout dans le monde des taux de fécondité en-dessous de 2,1 enfants par femme (programmes d’éducation, de réduction de la mortalité infantile etc.)

AMELIORER LA PRODUCTIVITE
5) Augmenter la productivité du bétail et des prairies
6) Augmenter les rendements des cultures par la sélection, l’hybridation, et les promesses de la biologie moléculaire
7) Améliorer la gestion de l’eau et des sols (ex. agroforesterie)
8 ) Réduire les jachères et/ou introduire des doubles cultures (cultiver sur une même parcelle deux cultures différentes la même année)
9) S’adapter au changement climatique : sélectionner les variétés les plus résistantes au stress hydrique, mettre en place des systèmes de conservation d’eau (ex. bassins de rétention d’eaux pluviales), changer les systèmes de production devenus inadaptés à l’évolution du climat

PROTEGER LES ECOSYSTEMES NATURELS
10) Coupler les gains de productivité avec une protection des écosystèmes naturels
11) Limiter la part inévitable de l’expansion agricole aux zones pauvres en biodiversité et en capacité de captage de carbone
12) Reforester des terres agricoles avec peu de potentiel de production
13) Conserver et restaurer les tourbières (et leur capacité de captage de carbone)

AUGMENTER L’APPROVISIONNEMENT DE POISSONS
14) Améliorer la gestion des zones de pêche sauvage
15) Améliorer la productivité et réduire l’empreinte environnementale de l’aquaculture

REDUIRE LES EMISSIONS DE GES
16) Réduire la fermentation entérique des ruminants par les nouvelles technologies
17) Améliorer la gestion du fumier
18) Réduire les émissions du fumier laissé sur les pâturages
19) Réduire les émissions des engrais azotés
20) Adopter des techniques de production de riz et cultiver des variétés de riz moins émissives
21) Améliorer l’efficacité énergétique et adopter des sources d’énergie bas carbone
22) Implémenter des solutions de captage du CO2 dans les sols

How to Sustainably Feed 10 Billion People by 2050, in 21 Charts | World Resources Institute (wri.org)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page