Vie quotidienne

Matraquage publicitaire et endoctrinement consumériste (mais le problème, c’est les écolos)

Spread the love

Ah ça… Pour s’indigner face aux propos maladroits, franchement anecdotiques (mais lucides ? rdv en 2040, voire avant) de la maire de Poitiers sur les rêves d’aviation des enfants, y a du monde.

Mais face au matraquage publicitaire et l’endoctrinement consumériste institutionnalisé depuis un demi-siècle pour gaver nos enfants de produits toxiques pour leur santé et leur environnement, souvent issus de la torture à grande échelle d’êtres sentients innocents (ex. des poules élevées en batterie pondant dans des souffrances indicibles des œufs servant à fabriquer des produits industriels à la provenance totalement intraçable), là bizarrement y a plus grand monde.

Sommes-nous des poules mouillées non-sentientes ? Il doit y avoir une explication. 🤔

En attendant de trouver l’explication, c’est une honte et tout cela devrait être interdit immédiatement. 🤷🏼‍♂️

Et si encore il n’y avait que ça…

L’industrie de la mode exploite des esclaves modernes et des minorités persécutées pour fabriquer des vêtements majoritairement inutiles. Opacité et complicité politique criminelle à l’appui.

Une émission comme 50 minutes inside érige en exemples des stars jemenfoutistes au mode de vie clairement destructeur de la planète et symptomatique du creusement des inégalités sociales. Panem et circenses.

Des patrons de chaînes TV, d’entreprises publicitaires et de centres commerciaux déclarent publiquement que l’objectif est clairement de manipuler notre cerveau. On ose à peine imaginer ce qui se dit en privé.

La propagande publicitaire permanente envahit l’espace public et médiatique pour nous expliquer que si on ne consomme pas tel ou tel produit futile et polluant, alors on est un nul qui aura raté sa vie et qui sera socialement marginalisé. Mensonges et greenwashing à l’appui.

Mais non, le problème c’est la petite phrase d’une petite élue d’un petit parti sans pouvoir, et probablement sans avenir.

La bonne nouvelle est qu’il sera toujours temps de retrouver de la dignité. 🙂

La moitié des pubs alimentaires vues par les enfants sont pour des produits mauvais pour la santé (lemonde.fr)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page