Qui nous sommes (et petit manifeste)

Plan(s) B est un blog et podcast fondé par Cyrus Farhangi. Je suis consultant en évaluation de politiques publiques, dans des domaines divers tels que la transition écologique, le logement social, l’enseignement supérieur, la culture et la R&D industrielle. Je suis également enseignant vacataire à l’Emlyon. Lorsque le temps le permet, je donne des conférences sur le sujet des limites planétaires dans des entreprises, des universités, et des associations. Je rédige également des articles dans des revues telles qu’Illuminem, Yggdrasil et Dard Dard.

J’assume parfaitement des positions écologistes pouvant être considérées, à tort, comme radicales. Par exemple :

1) Incitations des agriculteurs à planter des légumineuses, avec 20-30kg de quotas gratuits par an par Français (le sujet des incitations agricoles est évidemment plus large que cela, il faut par exemple rémunérer les agriculteurs grassement pour la fourniture de services écosystémiques tels que la plantation et l’entretien de haies).

2) Un dimanche par an de recueillement de la population (et des médias du service public) autour des rapports scientifiques sur la biodiversité et le climat, et du travail remarquable et besogneux des chercheurs, notamment Français, parmi les meilleurs au monde, dont nous pouvons être fiers (ex. Marc-André Sélosse, Valérie Chansigaud, Marc Dufumier, Bruno David, Valérie Masson-Delmotte, Christophe Cassou, Jean Jouzel, Hervé Le Treut…). Ce dimanche-là, tout sera fermé, hormis un réseau national d’épiceries vrac certifiées, qui pourront accueillir des tables-rondes et concertations citoyennes, en plus de leur activité habituelle : nourrir les gens sainement. Les gens seront bien entendu libres de se déplacer où ils veulent, ce n’est pas un Confinement.

3) Rationnement et application de quotas de consommation d’énergies fossiles (ça existe déjà sous une autre forme avec le système européen de quotas de CO2 pour l’industrie, donc pas la peine de hurler à l’écofascisme). Pour plus de responsabilité environnementale mais également plus de justice sociale (il n’est pas normal que les pauvres se voient privés d’accès à l’énergie en raison des excès des riches).

4) Interdiction dans l’espace public des publicités pour produits neufs ou consommant directement du pétrole (donc voiture à essence, vols en avion). Seuls seraient autorisées les publicités pour produits réutilisés, réemployés, ou reconditionnés. Et bien sûr les publicités pour les biens et services culturels. Interdiction également de la publicité pour des produits alimentaires non-vendus en vrac (ce qui entrainerait des bénéfices sanitaires et environnement allant bien au-delà de la seule réduction des emballages).

C’est la situation existante qui est radicalement aberrante et irresponsable. Il n’y a rien de choquant à respecter les Accords de Paris et d’être cohérent avec la Stratégie Nationale Bas Carbone. Rien de choquant à essayer de coller au maximum au scénario RCP 2,6 (au pire 4,5) du GIEC.

Ce site ne serait évidemment rien sans les autres rédacteurs et intervenants venant du monde de l’énergie, de l’agriculture, des collectivités territoriales, de la défense etc. Ni sans les personnes commentant les fils de discussion sur LinkedIn et Facebook. Je vous en remercie infiniment, j’en apprends tous les jours grâce à des personnes issues de disciplines et de secteurs d’activité divers.

L’objectif est d’être représentatif de la diversité des enjeux liés à la transition écologique. Face à un modèle de civilisation qui atteint ses limites (sociales, économiques, énergétiques, hydriques, climatiques…), l’objectif est d’entrainer la curiosité intellectuelle, la bienveillance, l’engagement, et la mise en mouvement des décideurs et des citoyens.

Je vis de mon activité de consultant indépendant. La collecte de dons sur Tipeee permet de contribuer à rémunérer un vidéaste professionnel et un webmaster, ainsi que de couvrir d’autres frais. Je ne tire pas de revenu de mon activité sur Plan(s) B.

Bouton retour en haut de la page